traduction rosetta [autant pour moi]

Adeimantos adeimantos at free.fr
Mer 24 Aou 11:20:19 BST 2005


Patrice Karatchentzeff a écrit :
> Le 24/08/05, Adeimantos<adeimantos at free.fr> a écrit :
> 
>>Patrice Karatchentzeff a écrit :
> 
> 
> [...]
> 
> 
>>>Au temps pour moi; j'avais corrigé une page similaire... j'ai
>>>rétroporté mes corrections (essentiellement typographique d'ailleurs).
>>
>>Je suppose que tu voulais dire : "Autant pour moi...". C'est un cuir que
>>l'on voit souvent sur les forums de discussion. Je me demande s'il
>>s'agit d'un fait de génération, car le développement de cette bourde est
>>assez récent (5 dernières années ?).
>>Pourquoi identifier une locution qui signifie : "L'erreur est à ma
>>charge" avec une formule qui fait référence au temps ? Mystère.
> 
> 
> Pas de chance :)
> 
> http://www.langue-fr.net/index/A/au_temps-autant.htm
> 
> http://www.academie-francaise.fr/langue/questions.html
> 
> Tu peux jeter un coup d'oeil à la FAQ de fllf aussi qui est très drôle aussi...
> 
> Au temps pour toi :)
> 
> PK
> 

Mouais ! L'académie se range du côté des militaires et donne une origine 
assez mythique. En effet, l'expression "au temps...", qui signifie 
recommencer un exercice dans la présentation des armes n'a qu'un rapport 
passablement éloigné avec l'expression "autant pour moi" (forme par 
laquelle on procède à la revendication subjective de l'erreur). C'est la 
raison pour laquelle Maurice Grévisse émet des doutes dans son ouvrage 
"Le Bon Usage" (référence ici : 
http://www.langue-fr.net/index/A/au_temps-autant.htm ;-)). Sinon, aller 
lire "le Grévisse" (Le Bon Usage, sorte de Bible assez abstruse, en 
particulier concernant les formes pronominales réfléchies). L'ouvrage 
est présenté ici (pour les traducteurs qui doutent de leur propre langue 
: http://www.langue-fr.net/biblio/Bon-Usage.htm

Recommencer un exercice et avouer sa faute ne me semblent pas exactement 
la même chose. De plus, revendiquer la répétition de l'exercice 
militaire (marche, musique, présentation des armes) par "au temps !" 
(italien : Al tiempo!) peut avoir un certain charme; mais je préfère 
(quant à moi), la formule selon laquelle il y en a autant pour moi. Je 
remarque cependant que l'on peut revendiquer une erreur en recommençant 
"au temps" (c'est-à-dire "depuis le début") et la revendiquer sous la 
forme d'une prise en charge de la reconaissance : "je reconnais mon 
erreur autant de fois qu'il le faudra".

Enfin, je vois qu'ici il y en a qui en pincent pour les militaires et 
les académiciens, pendant que d'autres suivent le belge Maurice Grévisse 
http://www.uqtr.ca/~bougaief/Grevisse/accueil.htm et 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Grevisse. J'ai été élevé avec 
"autant pour moi", c'est donc assez difficile de nier maintenant la 
férule de mes maîtres pour changer d'usage (mais pas impossible); il 
s'agit bien d'un usage, rien de plus.
Au temps pour toi, Patrice, et merci our les références ;-)

A.


-- 
"Few discoveries are more irritating than
those which expose the pedigree of ideas."
John Edward Emmerich Dalberg, Lord ACTON




Plus d'informations sur la liste de diffusion ubuntu-fr