Re: Des défauts à corriger sur Ubuntu

Alexandre Franke alexandre.franke at gmail.com
Mar 4 Nov 21:53:40 GMT 2008


2008/11/4 Fabrice LHUILLERY <fabrice.lhuillery at gmail.com>:
> - Malgrès un choix d'installation en français, gnome est en anglais. Il faut
> activer le français dans la prise en charge linguistique
> - Quand on est dérrière un proxy, on as beau le mettre à la fin de l'install
> dans avancé. Celà reste actif que pour l'installation. Une fois Ubuntu
> installé, quand on va dans serveur mandataire, le proxy n'est pas renseigné.

Cela ressemble à deux bugs. Je ne les ai jamais rencontrés donc je ne
peux les confirmer mais ils sont peut-être connus. As-tu regardé sur
Launchpad ?

> - Aucun aspect visuel qui permet de savoir sur quel version on est. Pour ne
> pas avoir au chargement de la distrib le nom et la version de la distrib ?
> Pourquoi est-ce pas indiqué sur le fond d'écran ?

Parce que tu n'as pas besoin qu'on te le rappelle en permanence ? Si
tu veux connaître ta version d'Ubuntu, tu peux faire Système, À propos
d'Ubuntu. C'est simple à trouver, rapide d'accès et suffisant.

> - Pourquoi n'y as t-il plus de fenêtre de chargement au boot de gnome ? Le
> temps de chargement paraît très long, il ne se pas rien.

Encore un bug, vérifier sur Launchpad s'il a déjà été rapporté.

> - Pourquoi ne pas proposé les dépots backport à l'installation, il sont
> quasi obligatoire pour avoir les mises à jour. Notament pour Open Office 3
> qui devrait faire son appararition.

Si les logiciels du dépôt backport devait être proposés directement
aux utilisateurs, ils n'auraient pas leur place dans les backports. Le
principe d'une version stable d'Ubuntu (et c'est le cas de la majorité
des distributions) est de ne plus ajouter de nouvelles fonctionnalités
afin de ne pas introduire de nouveau code qui serait une source
potentielle de nouveaux bugs ou failles. Les backports proposent des
logiciels qui ont été moins testés et sont à réserver aux utilisateurs
prêts à courir ce risque.

> - Pourquoi pas réunire le Desktop, l'alternate et le serveur sur un même CD
> ?

Parce que c'est un CD. Les ISO sont déjà pleines à craquer, l'intérêt
d'avoir des versions différentes est qu'on peut mettre sur le CD des
choses plus ciblées.

> - Pourquoi ne pas faire un DVD complet (Ubuntu, Kubuntu, Edubuntu, i386, x86
> etc...) ?

Il existe une version DVD mais il s'agit plutôt d'une Ubuntu sans ses
différentes variantes mais avec beaucoup plus de paquets afin de ne
pas avoir besoin de les télécharger (idéal pour les connexions
faibles).
Avoir plusieurs variantes sur le même disque ? Comme pour l'idée de
l'alternate+serveur+desktop, l'intérêt est limité puisque la place
occupée par les variantes inutilisées pourrait plutôt être occupée par
des logiciels que l'on n'aura alors plus à télécharger.

-- 
Alexandre Franke
GNU/Linux user #390077


Plus d'informations sur la liste de diffusion ubuntu-fr