µp multicoeurs

Avell Diroll avelldiroll at yahoo.fr
Mar 18 Sep 08:01:27 BST 2007


sun.wukong at rx3.net wrote:
(snip)
> Pour info, Linux est un Unix et Unix sait exploiter les architectures
> multiprocesseurs (et multi-utilisateurs) depuis des décennies. pour ma
> part, j'ai pu faire quelques TP sur une machine avec 63 processeurs en
> 1993. Tu vois, ce n'est pas hier ;-)

Entre temps linux s'est imposé comme l'os de choix pour les 
super-calculateurs.
Si on regarde la top500 (la liste des calculateur les plus puissants):
http://www.top500.org/charts/list/29/os
http://www.top500.org/stats/list/29/osfam

On remarque que 77% des 500 plus gros calculateurs fonctionnent sous 
Linux, auxquels il faut ajouter les 8% de "Mixed" (principalement des 
CNK/SLES 9, l'OS de Blue/Gene qui utilise un noyau minimal sur les 
noeuds de calcul (CNK:compute node kernel) et une Suse pour gèrer les 
comms) ... Il reste alors 12% d'Unix standard (AIX, HP-UX) fonctionnant 
sur des systèmes plus vieux.

Une véritable architecture posix permet une gestion de plusieurs 
processus simultanément et la possibilité de déployer l'OS sans payer 
une "redevance" pour chaque noeud  sont les deux grands atouts de Linux 
dans le monde des multiprocesseurs.

Certains OS non Posix (ou quand on préfère passer par la fenêtre que par 
la porte), on généralement une gestion historique des multiprocessus 
assez abominable, laissant le développeur logiciel gérer l'intégralité 
de la gestion des processus (celui-ci oubliant souvent qu'un utilisateur 
voudra se servir d'un autre logiciel en même temps que le sien) ... il 
paraît qu'ils essaieraient de changer de comportement ces derniers temps 
... serait-ce parce que le maintient de la loi de Moore passe par 
l'utilisation de processeurs multi-coeurs? ...

Désolé pour le post légèrement HS

Ju
-- 
Getting the job done is no excuse for not following the rules.

Corollary:
         Following the rules will not get the job done.




Plus d'informations sur la liste de diffusion ubuntu-fr