[Ubuntu-QC] établissement des permissions du disque, dur externe aux secteurs 4k : résolu

Louis Bourque louibourque at gmail.com
Lun 24 Mar 15:37:25 UTC 2014


> Bonjour Jean-Christophe, Simon et Frédéric,
>

(j'avais envoyé ce mot hier pour vous remercier, avant les commentaires
supplémentaires de Simon concernant chown appliqué au groupe, Le mot ne
vous était pas parvenu vu le poids des pièces jointes. Le voici donc à
nouveau)

>
> Merci beaucoup pour votre aide! Tout indique qu'elle était judicieuse.
> Voici le résultat :
>
> J'ai invoqué la commande sudo chown hirondelle /media/Louis_Archiv_Ext
> avec ce volume «Louis_Archiv_Ext» monté par Thunar; je n'obtenais aucune
> réponse, ni capacité de créer graphiquement un dossier dans ce volume.
>
> J'ai alors démonté le volume avec l'utilitaire de disque et rappliqué avec
> la même commande : aucune permission. Le volume avait alors disparu du
> dossier media, et s'affichait pâli au bandeau raccourci de Thunar.
>
> Dans l'abre du système de fichier, j'ai ensuite double-cliqué sur media et
> alors le volume réapparu dans l'arbre, avec son contenu (ici lost+found)
> affiché dans le dialogue principal de Thunar (est-ce dire que j'ai à
> nouveau monté le volume). J'ai rappliqué avec la commande et dès cet
> instant, je regagnais la capacité de créer un dossier dans le volume, d'y
> copier et d'y enregistrer des éléments.
>
> Incidemment, la fenêtre Propriété du volume montre que le propriétaire a
> bien changé, passant de «root (root)» à «hirondelle (hirondelle)» par
> cette commande. Pour le reste à cette fenêtre, les permissions et leur
> cible sont inchangées, mais les menus déroulants qui les montrent sont
> actifs cette fois (image en PJ).
>
> *On dirait donc que votre conseil était judicieux*! Et que le problème
> s'agissait de l'attribution de l'«owner» à changer, plutôt que de définir
> les permissions conférérées à l'«owner».
>
> Juste pour comprendre la grammaire, dois-je comprendre que «hirondelle»
> est le «user» propriétaire et que celui-ci agit en root, en invoquant
> «sudo»? Donc que le «user» en question est en fait l'«administrateur» en
> fait de permissions, s'il est propriétaire?
>
> ...
>
> De façon plus étendue je vous remercie tant! Vous n'avez pas idée à quel
> point cela me rend service. Ce projet d'achat d'un disque, initié en
> décembre, vise à me permettre d'archiver mes données et de réinitialiser
> mon système : celui-ci montre un temps d'accès croissant au contenu des
> répertoires et quelques crash au démarrage. Mon disque interne vieillit et
> ma passion pour la photographie, qui me relie en intégrité à l'extérieur,
> ou à Vie occupe le disque. J'étais tellement satisfait en commençant
> l'archivage!
>
> Je crois que vous répondez précisément à ma question initiale exprimée au
> premier mail de cette chaîne. Merci! En effet, vous m'indiquez que :
>
> «avec les systèmes de fichiers évolués comme ext4 (ou ext3/ext2/ext) ou
> encore NTFS, les droits sont stockés dans le système de fichier lui-même.
>
> Donc les droits ne sont pas automatiquement accordés à l'utilisateur dont
> la session est active au moment du branchement du disque, comme c'est le
> cas quand le disque est formaté en (V)FAT.
>
> Les droits seront ceux trouvés dans le système de fichier et ne changeront
> pas en fonction de la session active».
>
> De cela je comprends que le «système de fichier» s'étend au périphérique
> et frappe chaque élément contenu dans cet arbre. Ces éléments se voient
> marqués de droits et de leur propriétaire atitré. Ce qui m'explique aussi
> qu'une clé USB (typiquement FAT32) est disponible en écriture et lecture à
> tout utilisateur dès son branchement. Est-ce juste? Dois-je donc
> comprendre que la seule façon d'employer un disque dur sur des ordinateurs
> publics (sessions sans droits d'administrateur) est d'y créer une partition
> de format FAT?
>
> Donc que ma prémisse de départ suivante, que vous corrigez, était erronnée
> : «J'ai présumé que je n'ai pas à définir le nom de l'utilisateur du
> disque par la commande «chown». En fait je n'en sais rien; je présume qu'un
> disque externe vide ne contient aucune information d'assignation à un
> propriétaire, et que je peux me rapporter «anonymement» aux trois
> niveaux-propriétaires abstraits : u, g, a».
>
> Enfin, j'essaie de mieux comprendre ce que Jean-Christophe indique ici:
>
> «Le hic est que si on change de machine, et que l'autre machine n'a pas le
> même utilisateur hirondelle (en particulier avec le même UID dans la base
> des utilisateurs), les droits pourront différer. Par exemple l'hirondelle
> sur un autre poste ne pourra pas accéder, ou bien un autre compte ayant le
> même UID que l'hirondelle du premier poste aura des accès qu'il ne devrait
> pas avoir».
>
> Je pensais que le UID étiquetait les composantes matérielles telles les
> disques, et non les comptes (logiciels). Dois-je aussi comprendre que les
> lettres du mot «hirondelle» ne suffisent pas à former ou répliquer le nom
> d'un compte propriétaire, de façon à jouir à nouveau des droits inscrits
> sur le disque depuis une nouvelle machine? Ou après la réinitialisation du
> système sur la même machine? Pour contourner ce «hic», l'invocation de la
> commande chown sur la nouvelle machine suffirait-elle?
>
>
> *Je vous remercie encore, Jean-Christophe, Simon et Frédéric*.
>
> Pour le plaisir, je joins quelques photographies de Montréal-Nord,
> territoire de dureté, ma plus belle utilisation d'Ubuntu ces derniers
> mois...
>
> Louis
>
>

>
> Le 21 mars 2014 16:39, Jean Christophe André <
> jean-christophe.andre at auf.org> a écrit :
>
>>         Bonjour Louis,
>>
>> Il devrait te suffire de faire la commande suivante pour pouvoir utiliser
>> ton disque (après l'avoir branché) :
>>
>>  sudo chown hirondelle /media/Louis_Archiv_Ext
>>
>> L'idée est que, avec les systèmes de fichiers évolués comme ext4 (ou
>> ext3/ext2/ext) ou encore NTFS, les droits sont stockés dans le système de
>> fichier lui-même.
>>
>> Donc les droits ne sont pas automatiquement accordés à l'utilisateur dont
>> la session est active au moment du branchement du disque, comme c'est le
>> cas quand le disque est formaté en (V)FAT.
>>
>> Les droits seront ceux trouvés dans le système de fichier et ne
>> changeront pas en fonction de la session active.
>>
>> Le hic est que si on change de machine, et que l'autre machine n'a pas le
>> même utilisateur hirondelle (en particulier avec le même UID dans la base
>> des utilisateurs), les droits pourront différer. Par exemple l'hirondelle
>> sur un autre poste ne pourra pas accéder, ou bien un autre compte ayant le
>> même UID que l'hirondelle du premier poste aura des accès qu'il ne devrait
>> pas avoir.
>>
>> Il n'y a pas vraiment de solution passe-partout à ce problème, tout est
>> ici une question de choix et de compromis.
>>
>> J.C.
>>
>> --
>> Jean Christophe ANDRÉ  —  Coordonnateur des infrastructures techniques
>> Agence universitaire de la Francophonie (AUF)  —   http://www.auf.org/
>> ✉ : AUF, Case postale du Musée, C.P. 49714, Montréal, (Québec) H3T 2A5
>> ℡ : +1 514 343 6630 #1568  ✦  ℻ : +1 514 343 2107
>> ⎧Note personnelle: merci d'éviter de m'envoyer des fichiers Microsoft⎫
>> ⎩Office, cf http://www.gnu.org/philosophy/no-word-attachments>>
>>
>
-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe HTML a été nettoyée...
URL: <https://lists.ubuntu.com/archives/ubuntu-quebec/attachments/20140324/2ec8fcae/attachment-0001.html>
-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe autre que texte a été nettoyée...
Nom: Disque1500Go_Propriétés-PermissionsPostFormatage-PostChown.png
Type: image/png
Taille: 166042 octets
Desc: non disponible
URL: <https://lists.ubuntu.com/archives/ubuntu-quebec/attachments/20140324/2ec8fcae/attachment-0001.png>


More information about the Ubuntu-quebec mailing list