[Ubuntu-QC] Faut se mobiliser pour le libre. On attaque FACIL

Martin Gamache martin.gamache at gmail.com
Lun 15 Mar 14:27:33 GMT 2010


Je suis d'accord avec René, il s'agit bien pour le gouvernement de se faire
rembourser ses propres frais d'avocat.  Je vois mal d'ailleurs pourquoi le
gouvernement aurait à se mêler des honoraires des avocats de Facil...

Ça me semble effectivement de l'acharnement de la part du gouvernement
Charest, qui n'en est pas à ses premières armes concernant la corruption et
les contrats-accordés-aux-petits-amis.  On dirait bien que quelqu'un tente
de taire une voix discordante.

Souhaitons que la poursuite intentée par Savoir Faire Linux aura un meilleur
avenir...




Martin Gamache
Martin.Gamache at gmail.com

-----Message d'origine-----
De : ubuntu-quebec-bounces at lists.ubuntu.com
[mailto:ubuntu-quebec-bounces at lists.ubuntu.com] De la part de Lami René
Envoyé : 15 mars 2010 10:12
À : Mailing list for the Quebec Team
Objet : Re: [Ubuntu-QC] Faut se mobiliser pour le libre. On attaque FACIL

Bonjour Dany,

L'un de nous deux se trompe sur l'interprétation du problème !

Tu écris « le gouvernement Charest ne veut pas rembourser une dette que le
mouvement FACIL à contracter de lui-même ». Je peux me tromper, mais je
pense que c'est le contraire, c'est le gouvernement qui demande le
remboursement de se propre dépense !

Voici ce qui est écrit dans le communiqué de presse de FACIL :

« Quelques jours avant le début de la requête en audience opposant
Savoir-Faire Linux et la Régie des rentes du Québec, le gouvernement Charest
et le Centre des services partagés du Québec (CSPQ) a mandaté la firme
d'avocats Tremblay Blois Mignault Lemay pour exiger le remboursement de
106,000.00 $ de frais de justice par FACIL, suite à une demande en justice
qui a été rejetée par la Cour Supérieure et la Cour d'appel.  »

Mon interprétation de ce texte est que le gouvernement a eu des frais de
justice (frais d'avocat, de spécialiste, d'études, etc.) de 106,000.00 $
pour contester FACIL. Maintenant que FACIL a perdu en appel, le gouvernement
demande que les frais de justice de 106,000.00 $ lui soient remboursés par
FACIL. Pour moi, cela est comme un SLAPP, une « poursuite bâillon ». Je vous
suggère de faire une recherche sur le Web avec « SLAPP » ou « poursuite
bâillon », pour en savoir plus.

http://www.google.ca/webhp?hl=fr&btnG=Recherche+Google&meta=lr%3Dlang_fr#hl=
fr&safe=off&q=SLAPP+poursuite+baillon&meta=lr%3Dlang_fr&aq=f&aqi=&aql=&oq=&f
p=9ea5843a7f9ffa7

Quelle est la bonne interprétation, celle de Dany ou la mienne ?

L'ami René

Dany Veilleux a écrit :
> Bonjour,
>
> Je suis partiellement en accord avec tout ceci.
>
> Oui, je suis d'accord pour la promotion du logiciel libre. Il 
> transporte une philosophie de liberté et de partage incroyable. Je 
> crois qu'il n'y a personne de cette liste de distribution qui pense le 
> contraire.
>
> Je trouve aussi que le mouvement FACIL que je viens tout juste de 
> découvrir et que je trouve sincèrement passionnant. J'ai commencé à 
> lire , à temps partiel, leur site web avant de m'engager avec eux.
>
> Là où je ne suis pas prêt est de crier à l'injustice. J'ai lu 
> l'article et parce que le gouvernement Charest ne veut pas rembourser 
> une dette que le mouvement FACIL à contracter de lui-même (de son 
> plein gré), c'est le gourvernement Charest qui se fait accuser d'être 
> contre le logiciel libre? Il y a trop de questions n'ont répondu.
>
>     * Pourquoi cette dette de 106000$? Il me semble que c'est assez
>       salé comme facture
>     * Quelle était la poursuite en justice? C'est la première fois que
>       j'en entends parler et je n'ai trouvé rien pouvant référer à une
>       poursuite judisciaire sur le site de FACIL.
>     * Pourquoi le gouvernement Charest refuse-t-il de payer? N'y
>       a-t-il pas des exigences, des procédures à remplir où nous
>       devons remplir un certain nombre de critères?
>
>
> Lorsque j'étais aux études, je me suis fait couper mes bourses parce 
> que j'avais un emploi d'été et que 60% de mon revenu brut était coupé 
> de ma bourse. Ca ne veut pas dire que le gouvernement est contre les 
> étudiants qui se trouvent en emploi d'été à poursuivre les études. Ca 
> veut simplement dire qu'un moment donné, il y a des limites à ce que 
> le gouvernement peut et doit payer; ce qui NOUS devons payer 
> indirectement après tout.
>
> Maintenant, sans crier à l'injustice, comment pouvons-nous montrer 
> notre soutien à FACIL.
>
>    1. Est-ce qu'il y a un membre du FACIL qui aurait la générosité de
>       répondre à ces quelques quetions ci-haut? (Je suis même prêt à
>       entendre que cette poursuite est une erreur... Qui n'en fait
>       pas. Mais au moins la situation serait claire)
>    2. Est-ce qu'il y a des alternatives à la faillite
>    3. Que pouvons-nous faire pour vous aider?
>    4. Combien d'argents manquent-t-il à FACIL pour payer cette dette?
>    5. Est-ce quelqu'un sait comment partir une levée de fond?
>
>
> Bonne journée!
>
> Dany
>
> > Date: Mon, 15 Mar 2010 07:00:34 -0400
> > From: lami at webestrie.com
> > To: ubuntu-quebec at lists.ubuntu.com
> > Subject: Re: [Ubuntu-QC] Faut se mobiliser pour le libre. On attaque
> FACIL
> >
> > Bonjour,
> >
> > J'ai honte de mon gouvernement provincial !
> >
> > Si un gouvernement se bat contre le logiciel libre, alors il prouve 
> > « qu'il a vendu son âme au diable » !
> >
> > Je veux dire par là que si les représentants de la majorité des
> citoyens
> > se battent contre les logiciels libres, c'est que le gouvernement
> répond
> > aux demandes de groupes de pression privés, ce qui est à l'opposé du 
> > bien commun !
> >
> > Alors soit un ou des membres du gouvernement ont accepté un 
> > pot-de-vin de Microsoft ou d'un distributeur ou d'un intermédiaire 
> > de produit Microsoft, soit un ou des membres du gouvernement ont 
> > accepté un pot-de-vin d'une ou de plusieurs entreprises qui offrent 
> > des services informatiques aux gouvernements et que ces entreprises 
> > sont trop paresseuse pour ce mettre à niveau pour les logiciels 
> > libres ou ils en ont peut-être peur, par ignorance de ce qu'est le
logiciel libre !
> >
> > D'une manière ou d'une autre, le bien commun est bafoué et c'est 
> > scandaleux !
> >
> > Mais au Québec et au Canada, on n'en est pas à un scandale près !
> >
> > On est aux prises avec une classe politique au service des plus 
> > riches, des plus vautour, des plus vicieux, des plus égoïstes, des 
> > plus manipulateur et des plus profiteurs !
> >
> > Appelons un chat un chat ! Nous somment au coeur d'une période de
> grande
> > corruption au niveau de nos gouvernements en particulier et de la 
> > société des affaires en général !
> >
> > Maintenant que l'état de la situation est fait, qu'allons-nous faire ?
> >
> > Rien, et la situation vas empiré et s'aggraver ?
> >
> > Ou défendre le bien commun et le présent et l'avenir de notre société ?
> >
> > Le logiciel libre est un bon point de départ et propice pour le bien 
> > commun et la démocratisation du savoir ! Ici, des milliards de 
> > dollars de nos poches sont en jeu !
> >
> > Que voulons-nous comme société pour demain ?
> >
> > Nous aurons la société que nous méritons, si on ne fait rien de 
> > différent aujourd'hui, demain sera des plus dramatique ?
> >
> > Pour ma part, je souhaite défendre le bien commun et la liberté 
> > informatique et économique qu'apporte le logiciel libre avec les 
> > arguments suivants :
> >
> > La distribution de logiciel libre ne coût pour ainsi dire rien !
> >
> > On trouve gratuitement sur Internet les logiciels libres et ouverts. 
> > On peut les copier légalement sur un CD, un DVD, une clé USB ou sur 
> > disque dur externe et on peut l'installer partout toujours légalement.
> >
> > Le logiciel libre est multiplateforme !
> >
> > Les logiciels libres sont souvent disponibles pour les ordinateurs 
> > PC, Apple, station de travail, ordinateur central et serveur.
> >
> > Le meilleur exemple et notre plus beau fleuron sont les 
> > distributions Linux, Ubuntu et Kubuntu en particulier !
> >
> > La grande majorité des logiciels libres sont développés pour être 
> > multilangue.
> >
> > La pérennité de la disponibilité et de l'utilisation du logiciel 
> > libre sont assurées à 100 % grâce au code source ouvert et les 
> > formats de fichier ouvert !
> >
> > L'objectif avouer des millions de développeur et de programmeur de 
> > logiciel libre est de fournir gratuitement 100 % des besoins en
> logiciel
> > pour toute l'humanité, sur tous les ordinateurs et dans toutes les 
> > langues. Cela représente véritablement la démocratisation du 
> > savoir-faire informatique pour tous les humains, riche ou pauvre sur 
> > tous les continents.
> >
> > Les formats des fichiers ouverts et libres.
> >
> > Cela veut dire que vous ne serez plus jamais prisonnier d'un 
> > fabricant de logiciels pour manipuler et échanger vos fichiers et vos
données.
> >
> > Par exemple, présentement, si vous utilisé Microsoft Outlooke comme 
> > agenda électronique, si vous avez a changé d'ordinateur, par exemple 
> > au travail vous utilisé Microsoft Windows et qu'à la maison vous 
> > avez un Macintosh ou Linux, il vous sera très difficile, voir 
> > impossible de partager votre carnet d'adresses ou votre carnet de 
> > rendez-vous ou vos signets, favoris ou marque-page, car il n'existe 
> > pas de version Macintosh ou Linux.
> >
> > Microsoft ne donne pas d'information sur ses formats de fichier en 
> > plus d'interdire de chercher à savoir comment sont généré et utilisé 
> > ces fichiers.
> >
> > C'est l'équivalant d'acheter une voiture et d'être obligé de faire 
> > le plain d'essence que chez un seul raffineur ou d'un seul 
> > distributeur d'essence !
> >
> > Achèteriez-vous une voiture avec une telle contrainte ?
> >
> > Un autre exemple imposé par Microsoft dû à son quasi-monopole.
> > Achèteriez-vous un film sur DVD que vous ne pourriez visionner que 
> > sur des lecteurs de DVD Sony ?
> >
> > Non, mais c'est ce que vous faite quand vous utiliser des produits 
> > Microsoft.
> >
> > Mais si vous utilisez un logiciel qui utilise un format de fichier « 
> > ouvert et libre » par exemple Thunderbird pour gérer vos courriels, 
> > alors que vous êtes sur PC, Apple, Linux ou ordinateur centraux, ils 
> > existe deux solutions très pratiques et faciles pour accéder et 
> > manipuler vos données.
> >
> > La première est d'installer Thunderbird qui est libre et gratuit 
> > pour toutes les plateformes (PC, Apple, Linux, etx.).
> >
> > La seconde est que les formats des fichiers de Thunderbird sont libres.
> > Le format « mab » pour le carnet d'adresses, qui est un format de 
> > fichier « ouvert et libre ». C'est un format dynamique qui inclus la 
> > description des champs du fichier à même le fichier, donc une totale 
> > liberté et pour toujours. Alors, installer un logiciel qui utilise
> aussi
> > le format « mab ».
> >
> > Il en va de même pour les carnets d'adresses et de rendez-vous au
> format
> > « vcf » et « ics » qui sont des formats de fichier « ouvert et libre 
> > » utilisé par les logiciels que l'on retrouve dans les logiciels
> libres et
> > les distributions Linux entre autres.
> >
> > La communauté d'entraide du libre et ouvert.
> >
> > Quand vous vous procurez un produit propriétaire (Microsoft, Adobe, 
> > Norton, etc.), le support disponible est limité et souvent très 
> > coûteux ! Après la première année d'utilisation, il en coûte entre 
> > 50 $ et
> 150 $
> > de l'heure pour avoir une assistance technique pour leurs produits 
> > et même en payant, le support disponible reste très limité, car pour 
> > eux, les détails de leurs systèmes et de leurs produits doivent 
> > rester secrets, ils vous demanderont fréquemment d'avoir accès à 
> > votre ordinateur par l'Internet et votre sécurité informatique 
> > pourrait en souffrir.
> >
> > Avec le libre, vous pouvez avoir recoure aussi à du support 
> > technique payant, mais de bien meilleures qualités, car ils n'ont 
> > rien à caché, pour eux, les détails des systèmes et des logiciels 
> > libres sont disponibles pour eux et pour tout le monde.
> >
> > En plus, vous avez l'embarras du choix pour l'entreprise de support 
> > technique, car les logiciels sont libres pour toutes les entreprises 
> > de support de la planète.
> >
> > Mais le support technique payant est habituellement la dernière 
> > chose qu'ont fait quand on utilise du logiciel libre, car la 
> > communauté du libre utilise tout le potentiel qu'offre le Web. Des 
> > Wikis, des listes de discussion, des forums, des listes de chat, 
> > etc. Ces outils sont en place dans le monde entier et dans beaucoup 
> > de langue. Seulement pour Ubuntu, en français il y a les ressources
suivantes :
> >
> > Site Web : http://www.ubuntu-fr.org/ Wiki : 
> > http://doc.ubuntu-fr.org/ Forum : http://forum.ubuntu-fr.org/ Planet 
> > (agrégat de blogs) : http://planet.ubuntu-fr.org/ Chat : 
> > #ubuntu-fr at irc.freenode.net Liste de discussion :
> https://lists.ubuntu.com/mailman/listinfo/ubuntu-fr
> >
> > Et il y en a bien d'autres...
> >
> > Les moteurs de recherche sur le Web comme Google et Yahoo sont aussi 
> > très utiles.
> >
> > Par ces moyens, un utilisateur ordinaire trouvera 100 % réponses et 
> > solutions à sais problèmes et besoins. Pour des utilisateurs avancés 
> > ou pointus, c'est 90 % des problèmes et besoins qui y trouveront 
> > réponses et solutions. Et en dernier recours, il y a le support
technique payant.
> >
> > Il faut savoir quel genre de personnes sont derrière les logiciels 
> > libres et ouverts !
> >
> > L'une des choses le plus méconnues des logiciels libres et ouverts 
> > sont les humains qui y travaillent !
> >
> > Un logiciel ou un format de fichier libre c'est tout simplement 
> > comme une recette de cuisine, une liste plus ou moins longue d'étape 
> > a suivre pour toujours réussir un plat.
> >
> > Comme tous bon cuisinier, quand on n'est fière d'une de ses
> recettes, on
> > souhaite souvent la partager gratuitement avec un maximum de gens.
> >
> > Ce principe est à la base de la motivation des millions de 
> > développeur et programmeur des logiciels libres dans le monde.
> >
> > C'est d'ailleurs dans cette discipline que je vois le plus le
> concept de
> > « Tous pour un et un pour tous » et le concept de « Liberté, 
> > fraternité et égalité » le plus en action ! C'est pour moi le plus 
> > grand rassemblement au monde de gens généreux altruistes et de bonne 
> > volonté que je connaisse !
> >
> > Le partage est au coeur de tout cela !
> >
> > Vous savez que beaucoup de concepteur, développeur et programmeur 
> > informatique sont passionnés par leur métier et comme tout
> passionné, la
> > passion ne reste pas au travail et déborde dans la sphère des
> loisirs ou
> > dans le bénévolat. Cela explique pourquoi il y a des millions 
> > d'humains derrière le logiciel libre du simple programmeur jusqu'au 
> > milliardaire qui finance Ubuntu en passent par des rédacteurs et des 
> > traducteurs de documentation, des pédagogues, etc.
> >
> > Faite une recherche dans Internet avec les mots "histoire de Linux" 
> > ou "entreprises logiciel code source" (avec les guillemets), vous en 
> > apprendrez beaucoup sur la générosité humaine ! Je vous suggère de 
> > commencer par le site de Wikipedia : 
> > http://fr.wikipedia.org/wiki/Linux
> >
> > Des entreprises de développement informatique qui ont une conscience 
> > sociale ou planétaire décident souvent de rendre publics et libres
> leurs
> > codes sources pour en assurer la pérennité.
> >
> > Il y a beaucoup d'avantages à faire du libre et ouvert, car cela 
> > attire des programmeurs et des développeurs de talents du monde 
> > entier au tour de projet commun le « Tous pour un et un pour tous », 
> > ils s'offrent souvent comme bénévole, si le projet est d'utilité
publique.
> >
> > Fréquemment, il n'y a pas de contrainte de temps dans le 
> > développement de logiciel libre, la mentalité est temps qu'a faire 
> > quelque chose, aussi bien le faire bien. C'est le concept du « Tout 
> > ce qui mérite d'être fait mérite d'être bien fait ».
> >
> > Comme la majorité des gens du libre sont bénévoles, l'argent et le
> temps
> > ne corrompent pas le processus de développement, la priorité c'est 
> > d'être fier de faire un bon produit.
> >
> > De plus, des sommités mondiales dans le logiciel travaillent à 
> > élaborer des méthodes les plus infaillibles que possible pour le 
> > développement informatique et ce sont ces méthodes qu'utilisent la 
> > grande majorité
> des
> > développeurs du libre. L'histoire de la distribution Debian en est 
> > un exemple éloquent ! Tiré de la page Web :
> > http://fr.wikipedia.org/wiki/Debian : « Debian est une organisation 
> > communautaire et démocratique, dont le but est le développement d'un 
> > système d'exploitation basé exclusivement sur des logiciels libres. 
> > »
> >
> > Par exemple, pour la sécurité sur Internet, toutes les portes 
> > d'entrée (port de communication) sont fermées. Dans la programmation 
> > si le système d'exploitation doit être modifié, il faut montrer 
> > patte blanche avec un mot de passe. Alors, si un pirate informatique 
> > a percé un
> niveau
> > de sécurité, il ne peut faire de dommage au système, etc.
> >
> > À tous les niveaux dans le développement des logiciels libre,
> souvent la
> > première question que l'on se pose c'est « Quel est la meilleure
> méthode
> > et la plus complète déjà connue » et appliquons la ou brodons au
> tour de
> > cette méthode. Cela fait référence aux codes sources ouverts déjà
> connus
> > et éprouvés dans la pratique, sur le terrain, au quotidien.
> >
> > Ces derniers points expliquent pourquoi il n'y a pas de virus actif 
> > sur les systèmes Linux et très peu de faille de sécurité. 
> > Aujourd'hui, il y a des recettes connues pour toujours bien réussir une
recette.
> >
> > Voilà pour aujourd'hui !
> >
> > Bonne semaine !
> >
> > L'ami René
> >
> > Christophe Villemer a écrit :
> > > non... malheureusement pas de farce... :(
> > >
> > > Christophe Villemer
> > > Membre du CA de FACiL
> > >
> > > Le 14 mars 2010 15:08, Gilbert Dion <gilbertdion at gmail.com 
> > > <mailto:gilbertdion at gmail.com>> a écrit :
> > >
> > > OKI, je viens de prendre connaissance du document joint au 
> > > communiqué de presse, un pdf de la «facture», ce qui dissipe mon 
> > > brouillard. Pas de farce? Des honoraires de 106 000 $? -g
> > >
> > > Le 14 mars 2010 13:54, Gilbert Dion <gilbertdion at gmail.com 
> > > <mailto:gilbertdion at gmail.com>> a écrit :
> > >
> > > C'est moi qui comprends rien aux formulations juridiques, ou il y 
> > > a quelque chose de pas clair dans l'énoncé «mandaté la firme 
> > > d'avocats Tremblay Blois Mignault Lemay pour exiger le 
> > > remboursement de 106,000.00 $ de frais de justice par FACIL, suite 
> > > à une demande en justice qui a été rejetée par la Cour Supérieure 
> > > et la Cour d'appel»?
> > >
> > > --
> > > Ubuntu-quebec mailing list
> > > Ubuntu-quebec at lists.ubuntu.com 
> > > <mailto:Ubuntu-quebec at lists.ubuntu.com>
> > > https://lists.ubuntu.com/mailman/listinfo/ubuntu-quebec
> > >
> > > --
> > > Christophe Villemer
> > > www.villemer.org <http://www.villemer.org>
> >
> >
> > --
> > Ubuntu-quebec mailing list
> > Ubuntu-quebec at lists.ubuntu.com
> > https://lists.ubuntu.com/mailman/listinfo/ubuntu-quebec
>
> ----------------------------------------------------------------------
> -- Stay in touch. Get Messenger on your phone now.
> <http://go.microsoft.com/?linkid=9712959>


--
Ubuntu-quebec mailing list
Ubuntu-quebec at lists.ubuntu.com
https://lists.ubuntu.com/mailman/listinfo/ubuntu-quebec




Plus d'informations sur la liste de diffusion Ubuntu-quebec