&gt; Moi, c&#39;est chez OVH. Serveur dédié &quot;Kimsufi&quot; et &quot;qui me suffit&quot; largement.<br />&gt; <br />&gt; On y installe ce qu&#39;on veut, du windows, du bsd, du linux (debian,<br />&gt; <br />&gt; ubuntu, etc).<br />&gt; <br />&gt; Sur le mien, j&#39;y ai mis Debian Lenny et pourtant je suis utilisateur<br />&gt; <br />&gt; Ubuntu. Mais, soyons sérieux, ubuntu sur un serveur ça fait pitié. Un<br />&gt; <br />&gt; desktop qui plante lors d&#39;une mise à jours, qui s&#39;en soucis. Sur un<br />&gt; <br />&gt; serveur, ça le fait moins.<br /><br /><br />Kimsufi est l&#39;autre solution qui s&#39;équivaut. A chacun de comparer car les 2 offres présentes quelques différences qui vont faire pencher vers l&#39;une ou l&#39;autre (plus de disque chez Kimsufi, plus de puissance CPU+mém si je me rappelle bien chez Dedibox)<br /><br />En revanche je voudrais m&#39;élever vers ce troll qui s&#39;est montré là, Debian c&#39;est mieux qu&#39;Ubuntu pour du serveur &quot;parceque ca plante pas&quot;<br />Je suis Debianiste depuis plus de 12 ans et je cotoie Ubuntu depuis la 4.10 que j&#39;ai installé chez mes parents pour remplacer une Debian Sid qui ne collait pas aux néophytes. Progressivement Ubuntu c&#39;est fait une place chez moi aussi aux côté des Debian. Mais jamais au début j&#39;aurais imaginé utiliser de l&#39;Ubuntu Server, justement parceque ca fait pas sérieux et que Debian c&#39;est plus costaud.<br />Pourtant maintenant je tourne en Ubuntu Server. Pourquoi ? Parceque justement les softs sont plus récents, que l&#39;intégration de kvm et du cloud dans Ubuntu est impressionnante. Que les mises à jours de sécurité non rien à envier à Debian loin de là. Ensuite dans le cas d&#39;un serveur LAMP par exemple il n&#39;est pas rare que les softs tournant sur ces plateformes se développent rapidement et aiment les dernières mises à jours non présentes justement sur des archi &quot;stables&quot; comme RHEL ou Debian. Avoir des versions plus récentes ne vulnérabélise pas une plateforme au contraire, beaucoup de mises à jour de softs sont pleines de correctifs et d&#39;évolutions qui permettent de corriger des trous. (PHP est pas trop mon truc mais je me rappelle de la possibilité de ne plus utiliser les variables dans les URL qui était une évolution sécuritaire et qui est arrivé sur une mise à jour de PHP par dans un correctif de sécurité par exemple, ou encore les trous de BIND)<br />En plus Ubuntu profite d&#39;un support commercial Canonical alors que les libristes qui veulent crier au viol le fasse et reste à manger leur soupe, mais le vrai monde aime ce genre d&#39;offre et c&#39;est pour ca qu&#39;Ubuntu a un potentiel de développement en entreprise. Si vous saviez nombre de fois que Debian est mis au banc par les entreprises par manque de support éditeur.<br /><br />Sinon pour ce qui est de la stabilité de l&#39;une ou l&#39;autre plateforme. Forcément pour un serveur on ne conseillera pas une Ubuntu Natty, mais la 10.04 qui est LTS. Et une mise à jour sur cette plateforme n&#39;a rien de dangereux. Pour comparaison, depuis que j&#39;ai de la Ubuntu sur mon notebook j&#39;utilise les versions dev (en y ajoutant en plus le ppa xorg de dev, parcequ&#39;on aime le risque ou pas) donc actuellement Natty. Et bien j&#39;ai eu moins de problèmes sur des Ubutnu dev que sur de la Debian Sid (Unstable) qui est moins à jour et ne parlons pas de la Experimental.<br /><br />Etre honnête il faut savoir remettre les acquis en question, et franchement Ubuntu a sa place comme plateforme de serveur aussi et pourra s&#39;implanter plus facilement même en profitant des lacunes que présente Debian (pas de support) et RHEL (beaucoup plus cher et pas à jour). Et vivement ce jour là, mon job sera encore plus agréable.<br /><br />Cédric