GNU/Linux et rien d'autre !

Séb seb.bubuntu at gmail.com
Sam 2 Mai 13:16:33 UTC 2009


Décidemment, les trolls envahissent la liste...

J'ai hésité avant de nourrir ce troll typiquement "debianesque".
Néanmoins, malgré ma faible expérience dans le monde Linux/GNU, j'ai la 
douce illusion de connaître Ubuntu assez bien pour pouvoir apporter 
quelques précisions sur cette distribution que j'utilise vraiment depuis 
Hoary...

L'instabilité et le manque de respect de la philosophie GNU sont les 
deux reproches récurrents que (la communauté) Debian fait à (la 
communauté) Ubuntu... Depuis quasiment les débuts d'Ubuntu!

Il ne faut pas se voiler la face, Ubuntu n'est pas une distribution 
Linux/GNU aussi stable qu'une Debian stable (ou même testing). 
Cependant, la stabilité n'a jamais été la vocation première d'Ubuntu.
Il est certainement révélateur de rappeler que le bug n°1 est le suivant:
"Microsoft détient une majorité des parts de marché"
cf. https://bugs.launchpad.net/ubuntu/+bug/1

La volonté première d'Ubuntu est donc d'augmenter la part de marché des 
systèmes Linux/GNU... (ou plus simplement celle d'Ubuntu)
Evidemment, on peut très bien argumenter pendant des heures (jours...) 
sur la nécessité et le bien fondé de cette volonté.
De même, on peut tergiverser pendant très longtemps sur la marche à 
suivre pour y arriver...

Le fait est que le choix pris par Ubuntu est de proposer une 
distribution Linux/GNU orientée vers "l'utilisateur final" avec un 
renouvellement très rapide (6 mois) afin de proposer la plupart des 
logiciels en dernières versions.

Ce choix et certains choix effectués (en particulier pour les LTS) 
peuvent apparaître comme contestables et sont souvent contestés 
(beaucoup par les "debianistes" mais aussi par les "ubunteros"). 
Cependant, il s'agit du parti-pris adopté par Canonical/Ubuntu et, pour 
ma part, j'estime que le compromis entre distribution "on the edge" et 
stabilité n'est pas trop mauvais, même s'il n'est pas parfait...

Évidemment, il y a des bugs et des instabilités, cependant, force est de 
constater que la plupart des bugs rencontrés (et cette liste en donne 
régulièrement un bon exemple) sont souvent dûs à une mauvaise 
manipulation/compréhension de l'utilisateur. (Là encore on peut débattre 
sur la volonté de certains utilisateurs de comprendre comment fonctionne 
leur système)
Mais dans l'ensemble, je pense que reprocher à Ubuntu de ne pas être 
aussi stable qu'une Debian est stérile puisque ces deux distributions 
n'ont pas du tout la même vocation.

Cette différence de vocation (et d'opinion) apparaît encore plus 
clairement dans le cas des pilotes/programmes propriétaires.
Que dire à quelqu'un qui a, par exemple, une carte ATI/Nvidia et qui 
aimerait (quel culot?!) activer l'accélération graphique?
1. "C'est pas possible"
2. "Attends que l'accélération soit supportée par les pilotes libres"
3. "Revend ta carte et achète un chipset Intel"
ou
4. "Il faut utiliser par le pilote propriétaire"

Un "GNUiste" puriste est dans son bon droit de ne pas considérer la 
réponse 4 comme non valable puisque qu'elle va à l'encontre de la 
philosophie du 100% libre. Personne ne peut dire le contraire et 
certainement pas la plupart des "debianistes".

D'un autre côté, accepter l'utilisation d'un pilote propriétaire dans un 
système Linux/GNU peut permettre l'adhésion d'un plus grand nombre 
d'utilisateurs au système.
Or, plus d'utilisateurs Linux/GNU signifie un poids plus important dans 
la décision d'ouverture au monde libre des sociétés comme 
Adobe/NVidia/AMD. Là encore, personne ne peut dire le contraire et 
certainement pas la plupart des "ubunteros".

Au final, je pense que la différence entre Debian et Ubuntu est 
qu'Ubuntu est "terre-à-terre" alors que Debian est utopiste (au sens 
premier): Ubuntu fait des compromis pour corriger son bug n°1 que Debian 
ne sera (en tout cas, j'espère!) jamais prête à faire.

Discuter de savoir si l'approche Ubuntu est plus ou moins bonne que 
celle de Debian est, à mon humble avis, aussi productif que de savoir si 
le logo Ubuntu est plus ou moins joli que le logo Debian...
Ce qu'on peut reconnaître, c'est qu'Ubuntu a permis de faire connaître 
Linux auprès du grand public de manière plus efficace que toutes les 
autres distributions Linux/GNU avant elle!

Séb




Plus d'informations sur la liste de diffusion ubuntu-fr