pour une fois!!

Christophe Gallaire zamasp at gmail.com
Jeu 22 Jan 19:26:01 GMT 2009


Bonsoir Michel,

Comme je précise dans l'article que tu viens de lire : « J’ai bien conscience que
la teneur d’un tel article peut aviver quelque querelle intestine ou division au
sein de la communauté du Libre. Mais ce n’est nullement son objet. Non. Il est
ailleurs : faire tourner Linux correctement (i.e. au mieux) sur une machine en
production. »

Michel Andreu a dit dans un souffle :
>Bonsoir Christophe.
>Bien lu ton argumentation en faveur de Debian et ta réticence à l'égard 
>de la collaboration Ubuntu/Dell. Je partage ton opinion ; à mélanger les 
>genres, Ubuntu risque de perdre son identité. Sans doute que son 
>richissime promoteur a gardé quelques mauvaises habitudes mercantiles. 

Tes propos me rappellent l'épisode Linspire... qui avait fait grand bruit à
l'époque. 

J'ai lu récemment un article sur Ubuntu que beaucoup, notamment le framablog,
ont applaudi. Un article paru dans le New York Times et je ne sais plus quel
autre canard. Cet enthousiasme m'a un peu étonné. Je ne vais pas reprendre ici
l'analyse de l'article en question mais rapidement qu'apprend-on là-dedans ? Que
Linux (ou Ubuntu) est un système d’exploitation « mal dégrossi » qui ne sera jamais qu’à la
solde des « services en ligne propriétaires proposés par Microsoft, Yahoo,
Google et les autres. » Autrement dit… une chimère ! 

Et puis que le très charismatique et généreux Mark Shuttleworth, l’« afronaute » à
l’origine d’Ubuntu, riche, beau, intelligent et… célibataire ! est entouré d’une
cohorte de cloportes à lunettes, en jeans-baskets, et de va-nu-pieds, barbus et
chevelus, aux yeux injectés de sang !

Ajoutons tout de même cet extrait :

« Ubuntu - et toutes les autres versions de Linux - peut poser quelques problèmes
à l’utilisateur moyen. Beaucoup d’applications créées pour Windows ne
fonctionnent pas sous Linux, y compris les jeux les plus populaires et les
logiciels de gestion financière, par exemple. Et les mises à jour de Linux
peuvent provoquer quelques problèmes dans le système, affectant des fonctions de
base comme l’affichage ou la gestion de la carte son. »

C'est glorieux ! C'est certain...c'est une excellente presse !

Alors bien entendu, M. Shuttleworth n'est pas directement responsable de
pareilles inepties. Toujours est-il que sa personnalité surexposée n'est pas
toujours un atout (je ne pense pas que cet article donne une image très
"positive" de Linux en général et d'Ubuntu en particulier). Parfois, il ferait
bien de se mettre en retrait et d'accorder un peu plus de temps à cet OS, qui est
un merveilleux tremplin de par sa popularité et des qualités indéniables, pour
se "stabiliser" réellement. Une collaboration plus étroite avec Debian,par
exemple, serait certainement de bon aloi, notamment pour l'intégration des
paquets "ubuntisés" (ce que réclament certains "observateurs" que j'ai cités
précédemment). 

>Néanmoins, j'utilise Ubuntu sur un matériel assemblé où il n'y a pas de 
>Dell (à l'exception du moniteur, le meilleur de sa catégorie au moment 
>de l'achat).
>Ceci dit, tu m'as convaincu de tenter le test de Debian. Ce que je 
>ferais dans les jours prochains ; ce sera facile puisque la 
>configuration comporte 3 disques internes.

Bon test et bonne (re)découverte. Tu verras combien la procédure d'installation
a grandement évolué.

>Il est vrai que je m'étais posé la question : "pourquoi pas Debian 
>puisque c'est la base de beaucoup de distributions ?". Il me semble que 
>j'avais dû avoir un échec d'installation mais c'était à mes débuts avec 
>Linux. Venant du monde Mac OS, j'avais des difficultés avec le BIOS et 
>ses paramétrages ; un peu plus à l'aise maintenant, ça devrait aller.
>Merci de tes réponses claires et bien argumentées.

De rien. 

>Andreu

@+

Christophe
>Christophe Gallaire a écrit :
>> Bonsoir, 
>>
>> Heu... je m'en suis expliqué dans l'article donné en lien :
>>
>> http://www.road2mayotte.org/blog/?p=1093
>>
>> Mais je peux (très) rapidement te répondre. En version LTS, Ubuntu expérimente
>> le nouveau serveur son PulseAudio. Ce qui de l'avis du développeur principal de
>> PulseAudio est (gentiment) audacieux. Une version LTS doit offrir de la
>> stabilité/fiabilité, non ? Résultat : impossible d'utiliser deux applications
>> audio en même temps ! Un bon nombre d'applications ne sont pas compatibles...
>> Lancer audacity (réalisations professionnelles) m'a demandé tellement
>> de bidouilles ! Des heures perdues... pour un boulot que je n'ai pas pu réaliser
>> en temps et en heures... Je ne suis que sous Linux, et depuis de nombreuses
>> années ! Autrement dit, pas complètement débutant. Imaginez un peu le calvaire
>> du nouvel utilisateur ! Comme c'est le cas d'un de mes amis qui travaille dans
>> le son. Migration sous un OS proprio assurée ! Quelle drôle de conception chez
>> Ubuntu de la version stable... Alors oui à ce train de version, on peut se
>> permettre de faire des erreurs sur les versions intermédiaires. Pas sur une
>> version que l'on propose en LTS. C'est plus qu'une bourde. Stratégiquement,
>> c'est plus que douteux.
>>
>> J'avais le choix de la version LTS d'Ubuntu Studio sur un Dell Inspiron 1525
>> pour partir au bout du monde,là où les connexions internet ne sont ni stables ni
>> haut débit et très coûteuses. Vous imaginerez à combien peut revenir ce genre de
>> bidouille quand le Go revient à 54€ !
>>
>> On est souvent admiratif de la fréquence des versions d'Ubuntu, une tous les six
>> mois. Soit. Mais Debian en sort fréquemment des versions de Lenny, par exemple.
>> Elles sont en testing... La dernière est de novembre 2008. 
>>
>> http://cdimage.debian.org/cdimage/lenny_di_rc1/i386/bt-cd/
>>
>> Aujourd'hui tout Debian tient sur 5 DVDs. C'est très très pratique pour n'a pas
>> une connexion haut débit permanente. De passage en France cet hiver, je me suis
>> empresssé de télécharger le tout. Les DVDs circulent de main en main en ce
>> moment à mon boulot. 
>>
>> Ce matin encore je discutais d'une formation que je dois assurer et demandais au
>> responsable du parc info de m'installer une Debian sur mon poste pour la
>> formation. L'argument de poids : pas besoin de téléchargement. Tout est là !
>>
>> Mais bon...si tu veux le détail de mes motivations reporte-toi à cet article
>> queje donne ci-dessus.
>>
>> Pour ce qui est la parenté entre Debian et Ubuntu, elle est de plus en plus
>> lointaine : Ubuntu fait sa vie. Il y a de plus en plus de paquets spécifiques à
>> Ubuntu.
>>
>> http://www.debian.org/News/project/2008/16/index.fr.html
>>
>> "Paquets populaires présents dans Ubuntu mais absents de Debian "main"
>>
>> Petter Reinholdtsen a réalisé une étude sur la question de savoir quels paquets
>> d'Ubuntu ne sont pas inclus dans Debian/main et pourquoi. Afin de déterminer la
>> popularité des paquets, Petter a utilisé leurs cotes « popcon ». Il a ainsi
>> obtenu une liste de 152 paquets populaires d'Ubuntu qui ne sont pas actuellement
>> dans Debian/main, un nombre qu'il a considéré comme étonnamment faible.
>>
>> Beaucoup de ces paquets ne sont pas dans Debian à cause de différence de
>> structure de paquet ou d'autres différences entre Debian et Ubuntu, tandis que
>> les autres sont déjà disponibles dans contrib ou non-free. Parmi les paquets
>> restants, nombreux sont relatifs au multimédia. Petter pense que ce serait très
>> bien d'avoir ces paquets disponibles dans Debian et veut encourager leur
>> empaquetage.
>>
>> Dans le même sujet, James Westby a réalisé une étude sur la qualité des paquets
>> d'Ubuntu qui ne sont pas inclus dans Debian en utilisant leurs enregistrements
>> dans le système de suivi des bogues d'Ubuntu."
>>
>> http://jameswestby.net/weblog/ubuntu/04-revu.html
>>
>> Dans le fond ce n'est pas mauvais mais...
>>
>> Enfin voilà... je n'ai pas trop approfondi. Ce ne sont que quelques pistes. 
>>
>> @+
>>
>> Christophe
>> londot a dit dans un souffle :
>>   
>>> Le jeudi 22 janvier 2009 à 18:34 +0300, Christophe Gallaire a écrit :
>>>
>>>     
>>>> Pour ma part, je ne suis plus sur Ubuntu (je m'en suis expliqué dans un article
>>>> sur mon blog). Pour un bon moment je pense. J'ai besoin d'une "fiabilité"
>>>> qu'Ubuntu ne m'offre pas aujourd'hui. Je la trouve sous Debian où je me sens
>>>> bien. Mais je continue à suivre cette liste d'un œil plus lointain. 
>>>>       
>>> pourrais-tu développer
>>> il me semble qu'ubuntu est basé sur débian non?
>>>
>>> christian
>>>
>>>
>>> -- 
>>> ubuntu-fr mailing list
>>> ubuntu-fr at lists.ubuntu.com
>>> https://lists.ubuntu.com/mailman/listinfo/ubuntu-fr
>>>     
>
>
>
>-- 
>ubuntu-fr mailing list
>ubuntu-fr at lists.ubuntu.com
>https://lists.ubuntu.com/mailman/listinfo/ubuntu-fr
-- 
Christophe Gallaire

Attention ! Taille des mails entrants limitée à 2Mo !

N'envoyez, s'il vous plaît, que des pièces jointes en formats ouverts. 

Carnet de route : http://www.road2mayotte.org

Linux On The Root : http://ubunteros.tuxfamily.org/

"Les clèbs [mutts] n'ont pas de punaises [bugs] mais des puces !"





Plus d'informations sur la liste de diffusion ubuntu-fr