microsoft?

Free Mind fr33mind at gmail.com
Dim 28 Sep 16:50:07 BST 2008


2008/9/27 Sun Wukong <sun.wukong at rx3.net>:
>
>
> Le 21.09.2008 18:11,, le perspicace Free Mind s'exprimait en ces termes:
>> Je n'ai pas tout lu dans ce débat insipide... Sauf que ce que je
>> déplore dans les quelques commentaires que j'ai lu en diagonale, c'est
>> qu'encore aujourd'hui, trop de gens associe de façon automatique:
>>
>> Propriétaire -> Le mal absolu...
>> Libre -> Le bien absolu!
>>
>> C'est ça qui est dangereux.  Ce n'est pas le cas.  Linux n'a pas le
>> monopole du bien absolu !  En fait, le mal se situe dans les
>> extrêmes... et le bien dans l'équilibre.  N'oubliez pas que lorsque
>> vous avez des positions extrêmes contre tout ce qui est propriétaire
>> et que sans réfléchir ni doser, vous condamnez sans procès tout ce qui
>> vous semble intolérant, vous êtes vous mêmes... INTOLÉRANTS... et
>> bouché... bref vous devenez ce que vous reprocher, vous empêcher la
>> liberté, celle de choisir le propriétaire...
>>
>> Il y a du bon et du moins bons des 2 côtés.  C'est pourquoi moi je
>> préfère prendre le meilleur des 2 mondes selon le cas ou les besoins.
>>
>> Non le libre n'a pas toutes les vertus.  Combien de projets ont été
>> abandonné, retardé, trainé, n'ont jamais abouti autre qu'une bonne
>> intention?  La démocratie n'as pas toutes les vertus non plus.  C'est
>> une grosse machine lente... Le libre c'est aussi quelques fois
>> n'importe quoi.  Oui le libre pousse souvent à de la qualité mais
>> souvent c'est aussi l'inverse, les chicanes de clan, la
>> procrastination puisque le projet est basé sur la bonne volonté de
>> chacun et non sur des obligations de rendement, l'obstination à
>> l'intérieur d'une équipe, l'égo de l'un ou l'autre à l'intérieur d'un
>> projet libre peut mener à un désastre parce que l'individu s'est placé
>> au dessus du projet.
>>
>> Il y a souvent des cas où le propriétaire ne cause aucun préjudice ou
>> encore peut être la meilleure solution (comme d'autres fois, ce sera
>> le libre).
>>
>> Par exemple chez moi, mon four à micro-onde possède une
>> programmation... c'est du code propriétaire... et je m'en fiche!
>> Parce qu'il fonctionne très bien mon micro-onde, il est fiable, le
>> code ne plante pas.  Je n'ai pas besoin de voir le code source ou de
>> reposer sur une communauté xyz... Tout ce que je veux c'est chaque
>> jour pouvoir faire cuire mes repas.  Point.  Et c'est parfait ainsi.
>>
>> Même chose si j'ai un logiciel de comptabilité, en autant qu'il
>> calcule correctement et qu'il soit efficace, il peut très bien être
>> propriétaire.
>>
>> Par contre, pour un système d'exploitation, il est préférable d'avoir
>> du libre puisque ça met les autres développeurs d'applications sur le
>> même pied d'égalité d'abord, et ensuite, on a besoin de voir
>> l'intérieur pour faire des applications efficaces ou d'y voir les
>> problèmes de sécurité possible, voir que chacun puisse amener des
>> suggestions d'amélioration.  Dans ce cas-ci on va tendre vers le
>> meilleur par le libre.
>>
>> Les extrêmes, par contre, j'en suis certain, seront toujours du mauvais côté...
> Salut,
>
> Je ne peux m'empêcher de sourire en lisant ton message et en me
> remémorant ton commentaire dans cette liste sur SugarCRM (c'était au
> mois d'août dernier et tu recherchais un logiciel de CRM) :
>
> -----------------
> Bonjour,
>
> Je connaissais déjà en effet SugarCRM sauf qu'il n'est pas
> complètement libre.  La version libre est limitée...  C'est plus un
> shareware tant qu'à moi...  Sinon en effet il serait intéressant comme
> application.
> -----------------
>
> Au moins, la constance de ta position n'est pas extrême ;-)
>
> Pour rappel, SugarCRM est dispo (entre autres) sous GPL v3.


Il n'y a rien de contradictoire.  Comme je le disais, quelques fois
cela peut être important dans certaines situations et d'en d'autres
pas.  Je disais bien que c'est selon le cas ou les besoins...  La
solution peut aussi bien se trouver du côté libre ou propriétaire.  Ça
dépend.  Dans le cas d'un CRM pour mes besoins, j'ai besoin qu'il soit
libre.  Par contre, j'ai vu un organisme qui utilise un CRM
complètement fermé et qui est vraiment efficace, c'est d'ailleurs la
meilleure solution pour EUX.  Mais pas pour moi.  Moi j'ai besoin
qu'il soit libre.

Rien à voir avec le bien ou le mal...

Comme je le disais, je préfère l'équilibre dans tout y compris dans
les modes de pensée.  Sinon ça devient une guerre Chrétiens contre
Islamiques... Alors qu'à la base, aucune des 2 religions ne prône en
faveur de la violence...  Ce sont les gens qui détournent le tout et
qui justifient leur violence par une supposée cause louable, qui leur
donnerait toute armistice.

Alors non, je ne suis pas d'accord pour que le libre et le
propriétaire se transforme en guerre insipide où il faudrait
absolument choisir un camp et bombarder l'autre.  Le logiciel
propriétaire répond ou a répondu à un besoin, le libre fait de même,
c'est tout.  Quelques fois il est préférable d'avoir du libre, et
d'autres, ça n'existe pas dans le libre... il faut aller vers le
propriétaire qui a mieux réussi.

Certains projets propriétaires ont échoué, certains projets open
source ont échoués.
Certains projets propriétaires ont réussi et vivent bien, de même pour
certains projets open source.

Forcer les gens à utiliser du libre est tout autant insidieux et mal
que de forcer les gens à utiliser du propriétaire.

Laisser les gens libre c'est aussi accepter les opinions des autres et
accepter qu'ils peuvent choisir des solutions propriétaires quelques
fois.  Ça ne fait pas d'eux des anti-libre...




Plus d'informations sur la liste de diffusion ubuntu-fr