Hardy le héron (et le secteur éducatif)

Christophe Gallaire zamasp at gmail.com
Mer 11 Juin 18:56:19 BST 2008


Re ;-)

Thierry Andriamirado a dit dans un souffle :
>
>Le mercredi 11 juin 2008 à 14:39 +0200, Christophe Gallaire a écrit :
>> Les manques sont trop importantes et votre position un trop molle ! Elle revient
>> à laisser en l'état si les profs ne veulent. Ils n'ont pas choisi Win$ pourquoi
>> choisiraient-ils Linux ? 
>
>Il est tout-à-fait vrai qu'il m'arrive d'opter pour une 'position
>molle'... mon avis est en fait que dans l'objectif d'atteindre un
>objectif, en l'occurence l'adoption et l'utilisation de GNU/Linux et des
>Logiciels libres, plusieurs manières de faire différentes peuvent être
>mises en oeuvre... par la même personne s'il le faut: une position
>invariablement dure peut desservir la cause plutôt qu'autre chose.

Les seuls cas que je connaisse où un établissement, une école, une
association (je connais un exemple au moins pour les trois) a migré sous Linux,
ça n'a pas été en concertation : les profs et les élèves n'ont généralement (je
dis bien généralement) pas besoin de tel système ou tel logiciel mais de telle
fonctionnalité, à savoir : traitement de texte et autres bureautique de base,
mail, Internet, manipulation d'images et de son, voir et éditer de la vidéo,
j'en oublie certainement mais rarement plus. 

Je ne vois rien là de très spécifique. Et pour faire cela, les utlisateurs
réclament tel ou tel logiciel payant ? Allons ! Soyons raisonnables deux minutes
!

Un exemple : un de mes collègues réclamait Photoshop pour retoucher de l'image
avec ses élèves ! Il n'est pas prof de photo et n'a nullemenent besoin de
certaines fonctionnalités (très rares) que seul Photoshop propose ! Il en était
de même pour un logiciel de création de pages Web dont je ne me souviens plus du
nom mais de la même marque.

Il s'avère que je pratique la photo en semi-pro (je n'en vis) et que je
développe des pages Web depuis pas mal d'années... je n'ai jamais eu ces
logiciels ! L'établissement était près à céder parce que l'argent était
disponible ! Je m'y suis opposé très fortement et obstinément ! Résultat : les
élèves utilisent The Gimp et nvu (et son successeur). Ces deux logiciels
répondent parfaitement aux attentes des utilisateurs. L'esthétique n'est pas la
même mais les fonctionnalités nécessaires sont présentes.

Un deuxième exemple : je discute sous avec le prof de musique. Et l'autre jour
je suis entré dans la salle info alors qu'il faisait une évaluation avec ces
élèves et vous savez avec quels logiciels ? Audacity et une boîte à rythmes
Libre ! Et croyez-moi ce que les élèves faisaient c'était bel et bien de la
musique et du montage audio ! Et peu de personnes sont capables de manipuler le
son tel qu'ils étaient en train de le faire ! Formidable !

Dans les deux cas tous les besoins sont parfaitement couverts. Et la seule
raison pour laquelle les logiciels proprios et payants n'ont pas été utilisés
c'est la présence et l'opiniâtreté d'un Linuxien de longue date !

S'il n'y avait eu aucun opposition ferme et argumentée une autre solution que
j'appellerai "lâche" ou de "confort" aurait été adoptée. Notre responsabilité
est bel et bien en cause.

Voyez le rapport sur le rôle de l'État dans la consitution des monopoles
informatiques. Ce rapport est affligeant !

http://www.union-numerique.org/local--files/analyses/Etats_et_positions_dominantes_dans_le_secteur_informatique.pdf

Mon chef d'établissement l'a lu. Il a été très choqué. Aujourd'hui, en tant que
décideur, il se pose de saines questions, notamment celle de la migration
complète des machines à destination des élèves et plus largement toutes celles
qui ne nécessitent pas l'utilisation de logiciels très spécifiques.

Allez, un dernier exemple, j'en ai plein, juste comme ça, pour la route : j'ai
assisté à la présentation d'un module soi-disant "informatique" durant laquelle
le prof a insisté sur la nécessité de maîtriser Excel ! Hallucinant ! Toutes les
fonctions "tableur" qu'il est nécessaire de maîtriser ne sont en rien spécifique
à Excel ! J'en étais soufflé ! C'est tout bonnement scandaleux !

>Il est clair que les efforts dans le secteur éducatif, aussi bien
>français que dans les Pays en Voie de Développement, sont à renforcer.
>Il ne s'agit donc pas de laisser en l'état.

Renforcer ? Mouais... sont à faire ! Le côté serveur est assuré par Linux et
bien souvent Debian ou Fedora depuis pas mal d'années. Mais le côté utlisateur
est très très maigrement occupé par un autre OS que la fenêtre. Et souvent pour
de mauvaises raisons. Le confort des uns ou des autres.

Pour exemple, avec un de mes collègues nous avons imposé OpenOffice sur tous les
postes des élèves en réclamant la désinstallation fermement. Résultat : les
élèves ne disent plus qu'ils ouvrent "Word" mais "OpenOffice". Et ils le font
maintenant sans aucune difficulté. Seul un poste de prof a Word. Et les profs ne
s'en portent pas plus mal. Si nous les avions écoutés rien n'aurait changé. Tous
disaient qu'ils avaient impérativement besoin de Word. Ce qui est parfaitement
faux. C'est uniquement parce qu'ils en ont l'habitude. Aujourd'hui, après 3 ans
sous OpenOffice, ils ne râlent plus et l'ont installé pour la plupart chez eux. 

>Je partageais juste le fruit de mon expérience, à savoir qu'il peut être
>très important, en parallèle aux actions sur le terrain, de 'travailler'
>les 'informations objectives' que reçoivent nos décideurs, dont le
>métier n'est évidement pas de faire du GNU/Linux ;)

Leur métier n'est pas non plus de faire du Windows ! Connais-tu l'expérience
Linex ? Elle ne date pas d'hier... près de six ans, 2002 :

http://www.framablog.org/index.php/post/2007/01/19/Que-l-Estremadure-libre-fasse-ecole

Encore une fois, c'est une expérience massive et sans concession ! 

http://fr.wikipedia.org/wiki/GnuLinEx

>Ils n'ont pas choisi Windows, il faut dire qu'il n'y avait pas grand
>chose à l'époque, parlant de la plateforme PC. Essayer DR-Dos pouvait
>déjà paraître une grande aventure.

L'époque dont tu parles est bien lointaine. Je n'ai jamais eu Windows
personnelement. Autrement, d'autres solutions sont viables depuis bien
longtemps. DR-DOS c'est 1987. Et même à cette époque d'autres systèmes
graphiques existaient.

>Mais depuis quelques temps, il y a Linux. Il est certain qu'ils ne le
>savent pas encore 'assez'.

C'est certain qu'ils ne savent pas assez. Et, à la limite, qu'importe. Il est
temps d'y passer. L'expérience de la Gendarmerie est capitale. Tout doit migré.
Point. Hormis les quelques postes très spécifiques et très rares.

>> >Tout-à-fait d'accord... me concernant, j'utilise Linux depuis 1995, ce
>> >qui ne m'a jamais fait oublier que ç'est grâce à Windows que je suis
>> >devenu passionné et professionnel en l'Informatique, que j'ai le plus
>> >appris en matière de programmation etc...
>
>...et en me relisant, mes cheveux se dressent sur la tête: lire plutôt
>que Windows m'a permi de commencer sérieusement la programmation. Là où
>j'ai le plus appris, ç'est justement quand j'ai décidé de voir plus
>sérieusement du côté de linux ;-)))

Mort de rire... Je ne moque pas. Je ris de ta relecture.

Allez... @+

Christophe
>-- 
>Linuxeries      http://linuxeries.blogspot.com
>
>-- 
>ubuntu-fr mailing list
>ubuntu-fr at lists.ubuntu.com
>https://lists.ubuntu.com/mailman/listinfo/ubuntu-fr

-- 
Christophe Gallaire

Carnet de route : http://www.road2mayotte.org

Linux On The Root : http://ubunteros.tuxfamily.org/

Mutt, le Mail Agent à l'extrême configurabilité ! 100% libre ! 100% Linux !
"Les clèbs (mutts) n'ont pas de punaises (bugs) mais des puces !"





Plus d'informations sur la liste de diffusion ubuntu-fr