Gestionnaire de fenêtres [était :Taille et position des fenêtres dans Gnome ]

Patrice Karatchentzeff patrice.karatchentzeff at gmail.com
Mar 15 Nov 10:15:14 UTC 2005


Le 15/11/05, Guy AJ Capra<forum at alomphega.com> a écrit :

[...]

> J'ai vu aussi "xubuntu" avec XFCE à la place de Gnome, et ça m'a donné
> l'envie d'explorer ces bureaux graphiques légers.
>
> Comment peut-on remplacer Gnome par des interfaces graphiques moins
> lourdes et incertaines sans sacrifier aux automatismes utiles ?
>
> Ça serait intéressant par exemple d'utiliser KDE pour migrer de Windows,
> puis de pouvoir le remplacer dans un deuxième temps par un bureau
> graphique plus léger, non ?

bof...

En fait, je suis en train de tester GNOME depuis plusieurs mois... je
le fais avec un œil neuf de celui qui n'a aucun a priori sur les
interfaces graphiques car j'utilise uniquement des environnements
minimalistes depuis mes débuts sous Linux (qui remonte... à loin
maintenant... du temps ou KDE et GNOME n'existaient pas).

Il n'y a pas vraiment de différence fonctionnelle. Le bridage de GNOME
est un peu excessif à mon goût mais n'est pas bloquant. L'interface
épurée est bien pensée (en fait, celle d'Ubuntu, pas celle de GNOME
par défaut) et va dans le bon sens pour que l'utilisateur travaille
tranquillement. On se fabrique un environnement personnel en moins de
dix minutes si l'on sait ce que l'on veut et le bureau par défaut
convient bien.

En terme de légèreté, c'est du pipeau. Sur une machine moderne, GNOME
est totalement indolore. Cela va de soit que cela ne tourne pas sur un
sasfépu mais ce n'est pas le public.

Je reprocherai en fait à GNOME sa documentation. C'est essentiellement
son gros défaut. Impossible de comprendre comment cela fonctionne et
le configurer un peu (hormis les trois réglages de base... qui suffise
à 80% des besoins). Les gestionnaire gconf est un exemple incroyable :
c'est la croix et la bannière pour comprendre à quoi servent les
variables, et surtout, les différentes valeurs qu'elles *peuvent*
prendre (je ne suis pas près d'oublier le temps que m'a pris de
changer le binding de GTK2 vers celui naturel de Emacs). Le second
reproche est quand même ses bogues un peu partout qui sont irritants à
l'usage : le nombre d'applications qui plantent est quand même trop
importante à mon goût... même si cela reste utilisable... mais pour
quelqu'un qui a l'habitude d'utiliser la même application pendant des
jours sans la fermer, cela refroidit (bien sûr, les gens venant de
Windows ne sont pas concernés ;)). Le dernier point irritant est la
mise à jour... d'une version à l'autre, il est strictement impossible
de migrer sans perdre la moitié des nouvelles fonctionnalités. Il faut
virer sa config et la recommencer complètement... cela fait un peu
amateur.

Par contre, j'ai vraiment apprécier l'interface de GNOME. Le sélecteur
de fichiers - dont j'ai entendu pis que pendre - est tout bonnement
excellente et naturellement bien foutue. L'interfaçage du clavier avec
les applis graphiques est naturelle... c'est un bon compromis, surtout
pour un habitué du clavier...Nautilus ? C'est le premier gestionnaire
graphique que j'utilise (un peu). Le mode spatial (tant décrié aussi)
m'a plutôt plu. Seul Evolution est AMHA une sombre bouse... je viens
de l'utiliser 6 mois (quand même :)) et hormis le module exchange pour
le calendrier, c'est vraiment ergonomiquement une tâche dans GNOME :
il y a encore plus de bogues que dans le reste et à l'usage, c'est
vraiment limite...

Alors, qu'apporte un environnement léger ? Rien pour ma part (hors
sasfépu). Le nombre de fonctionnalités manquantes (HAL, gestionnaire
de fichiers,  etc.) fait que l'environnement léger devient
automatiquement « lourd » pour peu que l'on veuille avoir un semblant
de fonctionnalités identiques... Si l'on ne veut pas ces
fonctionnalités, la question ne se pose alors pas...

Pour ma part, j'ai eu le raisonnement inverse : ces fonctionnalités me
sont *occasionnellement* utiles donc je conserve GNOME sur mes bécanes
récentes (en espérant que chaque version améliore un peu les points
critiqués). Qui peut le plus...

Bref, honnêtement, je n'y croyais pas trop il y a quelques mois... KDE
m'avait fortement déplu (à part konsole, qui est vraiment bien) dû,
certainement, à une ergonomie imbitable et leur look insupportable
(mais bon, les goûts et les couleurs... le look d'Ubuntu par défaut
est aussi dégueu à mes yeux...).

PK

--
      |\      _,,,---,,_       Patrice KARATCHENTZEFF
ZZZzz /,`.-'`'    -.  ;-;;,_   mailto:p.karatchentzeff at free.fr
     |,4-  ) )-,_. ,\ (  `'-'  http://p.karatchentzeff.free.fr
    '---''(_/--'  `-'\_)


Plus d'informations sur la liste de diffusion ubuntu-fr