traduction rosetta

Lionel Montrieux lionel.montrieux at skynet.be
Mer 17 Aou 20:54:15 BST 2005


Patrice Karatchentzeff a écrit :

>2005/8/17, Lionel Montrieux <lionel.montrieux at skynet.be>:
>  
>
>>Patrice Karatchentzeff a écrit :
>>    
>>
>
>[...]
>
>  
>
>>>Pour le Wiki, il faut voir... je ne suis pas sûr que cela soit
>>>possible avec les .po & co... mais pour la doc en ligne, on a
>>>difficilement fait mieux :)
>>>
>>>
>>>      
>>>
>>Personnellement, je serais plutôt partisan d'un système utilisant et la
>>mailing list, et le wiki.
>>-Sur la mailing list, les discussions
>>-Sur le wiki, les todo-lists et les décisions prises. Ainsi, pourquoi
>>pas, qu'un tableau permettant de savoir "qui fait quoi".
>>    
>>
>
>Quid de la procédure de relecture dans ce cycle ?
>
>[...]
>  
>
Toujours dans l'idée d'un tableau, une des colonnes pourrait indiquer
qui s'occupe de la relecture. Mais, je suis d'accord, il faudrait
définir clairement une véritable politique de relecture.

>  
>
>>>Il faut absolument :
>>>
>>>- garder une cohérence de vocabulaire
>>>
>>>
>>>      
>>>
>>Certainement, il est d'ailleurs essentiel de se mettre d'accord
>>là-dessus très rapidement. On pourrait peut-être se baser sur les
>>conventions de traduction de debian, d'ailleurs...
>>    
>>
>
>J'avoue que c'est un peu sur le terrain sur lequel je voulais
>embarquer la discussion... cela me paraîtrait fort dommageable de ne
>pas suivre les habitudes (*toutes* les habitudes...) en place,
>question de cohérence... et aussi de clin d'œil envers le travail déjà
>accompli.
>
>  
>
>>>- garder l'esprit (peu mais bien... on traduit en français, pas en
>>>franglais pour informaticiens boutonneux)
>>>
>>>
>>>      
>>>
>>Bien sûr. Attention toutefois à ne pas tomber dans l'autres extrême du
>>"tout traduit", qui devient alors ronflant, et nettement moins clair
>>    
>>
>
>Qu'appelles-tu « tout traduit » ? On traduit tout ou on ne traduit rien...
>
>L'informatique : c'est 99,9% d'utilisateurs non geek...
>  
>
Par exemple ? Traduire "firmware" par "microprogramme", "Morphing" par
"Morphage", "swap" par "permutation", ou encore "reboot" par "réamorcer"
me semble peut-être un rien excessif.
S'il ne faut pas faire du franglais pour le plaisir, il me semble que
certains termes informatiques sont plus clairs en anglais que dans leur
traduction française. C'est particulièrement vrai pour les acronymes. Je
n'ai plus l'adresse en tête, mais je me souviens d'une traduction de
HTML en français qui ne ressemblait strictement à rien. Et ce n'était
pas la seule...

>  
>
>>>- essayer de conserver le cycle de validation (un traducteur, des relecteurs)
>>>
>>>
>>>      
>>>
>>Ce serait bien en effet, mais il ne faut pas oublier que tous les
>>membres de l'équipe de traduction francophone de rosetta ne sont (et ne
>>seront) pas forcément inscrits à la mailing list, ni ne lisent (ou ne
>>liront) le wiki. Par contre, on pourrait toujours les prévenir et les
>>encourager à le faire.
>>    
>>
>
>Ce n'est pas suffisant en terme de qualité : il ne faut pas qu'un
>document soit validé sans au moins une relecture...
>  
>
Certes, pourtant, dans l'état actuel des choses, rosetta le permet. Il
faut donc s'organiser du mieux possible pour composer avec ceux qui,
éventuellement, refuseront de lire le wiki et/ou la mailing list

>  
>
>>>- ne pas dupliquer les efforts
>>>
>>>et pourquoi pas unir nos efforts... l'équipe est bien rodée chez
>>>Debian. Autant en profiter (sur tous les plans).
>>>      
>>>
>
>Il s'agirait de coordonner non seulement les efforts mais aussi les
>rapports de bogues et le suivi... Rosetta est déjà un pavé dans la
>mare actuellement mais autant en profiter pour aller de l'avant et
>mettre les choses à plat.
>  
>
Tout à fait d'accord ;)

>PK
>
>  
>
Natja




Plus d'informations sur la liste de diffusion ubuntu-fr