Gros travail en perspective. Par choix personnel, je travaille sur les DDTP, morceau de géant.<div>Je ne sais pas si le ratio effort/résultat sera forcément intéressant. Ne serait-il pas judicieux de regarder les applications par défaut et de traquer lors d'une utilisation au quotidien les PaperCuts, puis d'effectuer des signalement de bogues assignés aux traducteurs ?</div>
<div><br></div><div>Pour les standardisations de traductions, ça s'est déjà fait, soit en asticotant upstream (signalement de bogues), soir en utilisant la fonction recherche et en faisant des traductions massives (attention cependant, d'expérience, on finit par s'endormir et faire des copier-coller malheureux, donc mieux vaut le faire réveillé ^_^)</div>
<div><br></div><div>Pierre<br><br><div class="gmail_quote">2009/11/29 Emmanuel Sunyer <span dir="ltr"><<a href="mailto:emmanuel.sunyer@gmail.com">emmanuel.sunyer@gmail.com</a>></span><br><blockquote class="gmail_quote" style="margin:0 0 0 .8ex;border-left:1px #ccc solid;padding-left:1ex;">



  
  

<div>
Bonjour à tous.<br>
<br>
Comme vous le savez tous, Lucid sera une version dite « LTS ». <br>
<br>
Peut-être le savez-vous aussi, David Siegel et son groupe projet<br>
Ayatana ont lancé lors du cycle Karmic un projet dénommé « One Hundred<br>
Paper Cuts » dont la finalité est de corriger 100 petits bugs qui<br>
ennuient tout le monde et qui, une fois qu'ils ont disparu, contribuent<br>
à rendre l'expérience utilisateur sensiblement plus cohérente et<br>
agréable. Ce projet qui a déjà porté ses fruits dans Karmic a très<br>
naturellement été reconduit pour Lucid.<br>
<br>
Ayant cela en tête, je me demandais s'il ne serait pas possible de :<br>
<br>
1) faire une relecture complète de tous les paquets déjà traduits afin<br>
de traquer les fautes d'orthographe, de grammaire et de typo<br>
résiduelles (aspect « LTS ») ;<br>
<br>
2) standardiser la traduction de certaines chaines afin de rendre<br>
l'expérience utilisateur encore plus cohérente et « prévisible »<br>
(aspect « OHPC »).<br>
<br>
Concernant le second point, voici un exemple, de tête : "You need to be<br>
root to..." est parfois traduit en « Vous devez posséder les privilèges<br>
du superutilisateur pour... » et d'autres fois en « Vous devez disposer<br>
de droits d'administration pour... ».<br>
<br>
Il est possible que je « débarque » avec mes gros sabots et que<br>
certains d'entre-vous ont déjà individuellement ce type de démarche. Il<br>
possible également que vous trouviez ça utopique, inutile ou<br>
infaisable. Dans tous les cas, je pensais que ça valait le coup d'en<br>
parler. <br>
<br>
Donc, qu'en pensez-vous ?<br>
<br>
Salutations,<br>
<table cellspacing="0" cellpadding="0" width="100%">
<tbody><tr>
<td>
<br>
<pre>-- 
Emmanuel Sunyer
Linux user n°374859
</pre>
</td>
</tr>
</tbody></table>
</div>

<br>--<br>
Ubuntu-fr-l10n mailing list<br>
<a href="mailto:Ubuntu-fr-l10n@lists.ubuntu.com">Ubuntu-fr-l10n@lists.ubuntu.com</a><br>
<a href="https://lists.ubuntu.com/mailman/listinfo/ubuntu-fr-l10n" target="_blank">https://lists.ubuntu.com/mailman/listinfo/ubuntu-fr-l10n</a><br>
<br></blockquote></div><br><br clear="all"><br>-- <br>Pierre Slamich<br><a href="mailto:pierre.slamich@gmail.com">pierre.slamich@gmail.com</a><br>(0033)674109416<br>
</div>