Traduction de software store por Karmic

Bruno Patri bruno.patri at gmail.com
Lun 21 Sep 10:06:51 UTC 2009


Le 21 septembre 2009 09:51, Sebastien Bacher <seb128 at ubuntu.com> a écrit :
> Le dimanche 20 septembre 2009 à 13:31 +0200, Bruno Patri a écrit :
>> C'est pourtant bien de cela dont-il s'agit : vendre du logiciel
>
> Bonjou,
>
> Non, pas vraiment, c'est avant tout un gnome-app-install retravaillé
> afin d'être plus rapide, facile à utiliser et de permettre d'autres
> choses (dont une catégorie commerciale pour les gens désirant vendre des
> logiciels sur ubuntu). 99% des logiciels seront toujours gratuits et
> libres et les catégories seront visuellement clairement différentes, il
> y aura juste la possible pour ceux qui ont besoin d'un logiciel
> commercial d'y accéder de manière facile à partir de la même interface,
> est-ce vraiment une si mauvaise idée ?

Bonjour,

Ce qui suit est un avis tout a fait personnel qui n'engage que moi.

Non ce n'est pas une bonne idée de regrouper dans la même interface
des logiciels libres et gratuits et des logiciels commerciaux (libres
? propriétaires ? sharewares ?). Cela va entretenir une certaine
confusion pour les utilisateurs et cela va à l'encontre de la
philosophie du libre basée sur des échanges non commerciaux - ce que
chacun donne bénéficie à tous et ce que tous donnent bénéficie à
chacun - à laquelle Ubuntu prétend adhérer.

Plus que l'idée en elle même, c'est le flou et le risque de dérives
qui m'inquiètent. Comment les utilisateurs pourront-ils faire
clairement la distinction entre les différents types de logiciels ?
Quel contrôle sur les logciels proposés ? Il me semble qu'à terme
n'importe qui installera n'importe quoi et que s'en sera fini de la
stabilité, de la sécurité et de la liberté du système.

Améliorer la gestion des logiciels est certainement une excellente
chose. Il faut la rendre plus simple, ne pas embêter les utilisateurs
novices avec des noms de paquet parfois ésotériques et des dépendances
obscures, tout en conservant une interface plus "classique" pour les
plus expérimentés. Il me semble que cela peut se faire sans pour
autant introduire la gestion des logiciels commerciaux dans une seule
et même interface. L'idéal sera d'avoir une interface spécifique pour
ces derniers avertissant clairement l'utilisateur qu'il va accéder à
des applications payantes et/ou non libres.


A+
-- 
Bruno




More information about the Ubuntu-fr-l10n mailing list